-->

Le chaos, issu du congrès de Reims, était inscrit dans la « Nouvelle déclaration de principes »

Écrit le 24 novembre 2008 par Jiceo

La pétaudière qu’est devenue le parti socialiste, malgré le congrès de Reims, ne surgit pas du néant. Cette déliquescence était inscrite dans la « Nouvelle déclaration de principes » adoptée le 14 juin par la convention nationale. Elle est cette graine desséchée sur pied avant d’avoir grossi car cultivée encore et toujours sur le même terreau stérilisant de l’indécision chronique. Contrairement à sa dénomination, loin de renouveler l’arrière-plan métaphysique sur lequel le parti Socialiste tente en vain de bâtir une politique crédible depuis quarante ans, ou a minima un projet politique crédible, elle renforce l’inaction à laquelle le PS lui-même se contraint.  Ci-dessous les réflexions que le texte m’avaient inspirées, à l’issue de sa publication, le 21 avril. Le refus de s’engager était explicite; éclairant le refus chronique des responsabilités politiques effectives.

Nouvelle déclaration de principes du PS

Trois pas en avant, trois pas en arrière

…/

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Laisser une réponse

*