Warning: Use of undefined constant ‘memory_limit’ - assumed '‘memory_limit’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d159555958/htdocs/printempschallans/wp-config.php on line 23

Warning: Use of undefined constant ’50M’ - assumed '’50M’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d159555958/htdocs/printempschallans/wp-config.php on line 23
Dans l'air du temps » Blog Archive » La France, cette grande cour de rĂ©crĂ©ation -->

La France, cette grande cour de récréation

Écrit le 19 octobre 2010 par Jiceo

• L’Ă©ditorial de Ouest-France, ce mardi 19 octobre 2010, donne la mesure de l’infantilisme qui prĂ©vaut dans le jeu socio-politique en France. «Les syndicats jouent gros» titre Paul Burel. «Stop ou encore. Baroud d’honneur ou fuite en avant ? La journĂ©e cruciale de ce mardi contre la rĂ©forme gouvernementale des retraites s’inscrit dans un contexte inĂ©dit oĂą la sortie du conflit n’est pas soumise aux seuls dangers d’une radicalisation incontrĂ´lĂ©e, propre Ă  tous les mouvements de cette nature.» Puis, un peu plus loin: «AdossĂ©es Ă  un mouvement fort, mais qui a marquĂ© le pas samedi, contraintes par la fermetĂ© Ă©lysĂ©enne, privĂ©es de perspective dans la durĂ©e, toutes les confĂ©dĂ©rations sont, de fait, face Ă  un Ă©norme dĂ©fi. Comment trouver la porte de sortie après le vote du SĂ©nat, en « rentabilisant » au mieux leur participation dans un mouvement collectif ? »

VoilĂ  donc l’enjeu social en France ? VoilĂ  donc le point aveugle autour duquel se concentre l’Ă©nergie des organisations syndicales: comment pourraient-elles rentabiliser au mieux leur participation Ă  un mouvement collectif ? VoilĂ  l’expression d’une vision ambitieuse pour le pays, n’est-ce pas ? Et c’est ici en creux, qu’on mesure le chemin qui reste Ă  parcourir Ă  ce pays pour devenir adulte; quitter la cour de rĂ©crĂ©ation pour affronter la vie en pleine responsabilitĂ©; transformer les postures d’affrontement en dynamiques de coopĂ©ration volontaire. Mais non, l’ambition principale d’un syndicat de salariĂ©s c’est donc de rentabiliser sa participation Ă  un mouvement collectif. Manifestement il faut ĂŞtre naĂŻf pour s’ĂŞtre laissĂ© aller Ă  imaginer que l’enjeu pour un syndicat de salariĂ©s aurait pu ĂŞtre de travailler Ă  la pĂ©rennitĂ© du financement des retraites desdits salariĂ©s; impĂ©ratif majeur, entre tous. Et secondairement, engranger les bĂ©nĂ©fices issus de ce travail; secondairement. « Travailler à », ce qui signifie apporter sa pierre Ă  l’Ă©difice, et non pas se contenter de se poser en victime perpĂ©tuelle du travail d’autrui.

Jouer un rĂ´le actif c’est d’abord participer Ă  l’Ă©laboration du diagnostic. Jouer un rĂ´le actif c’est encore accepter de partager la responsabilitĂ© des dĂ©cisions Ă  prendre (douloureuses, comment pourrait-il en ĂŞtre autrement?) pour rĂ©soudre (au moins provisoirement) le problème soulevĂ© qui n’est pas rien (il concerne tous les Français): pĂ©renniser ledit financement des retraites. Jouer un rĂ´le actif c’est surtout participer Ă  l’effort pĂ©dagogique d’explication des enjeux. Jouer un rĂ´le actif c’est enfin accepter de participer dans la durĂ©e au processus d’Ă©valuation des dĂ©cisions censĂ©es amĂ©liorer les choses, et donc de partager la responsabilitĂ© des ajustements qui pourraient se montrer nĂ©cessaires.

L’ignorance transformĂ©e en arrogance

Au lieu de quoi, on voit des militants syndicalistes professionnels d’organisations de salariĂ©s se rĂ©fugier dans la posture de consommateurs passifs de droits sociaux. Quant Ă  savoir comment la sociĂ©tĂ© va financer lesdits droits sociaux, mystère. Un mystère qui transforme l’ignorance en arrogance. Et le summum de l’incurie est atteint lorsqu’un parti politique (le PS), espĂ©rant sans doute lui aussi « rentabiliser » au mieux sa participation Ă  un mouvement collectif, emboĂ®te le pas aux syndicats de salariĂ©s. Comme si, Ă  un degrĂ© encore supĂ©rieur aux syndicats de salariĂ©s, le rĂ´le du parti Socialiste n’Ă©tait pas de travailler Ă  la pĂ©rennisation du financement des retraites. Au lieu de quoi il se tait. Au lieu de quoi il incite les salariĂ©s Ă  radicaliser leur refus de la rĂ©forme, espĂ©rant mettre dans l’embarras le gouvernement de droite. Au lieu de quoi il s’abstient d’avancer sur le sujet la moindre contreproposition; pertinente; viable dans la durĂ©e. A conforter, jour après jour, le jeu pervers de l’irresponsabilitĂ© on se met en situation d’ĂŞtre incapable de mettre en Ĺ“uvre la moindre dĂ©cision politique difficile. Mais comme le PS (ce qu’il montre en 2010) n’a surtout pas envie d’endosser la responsabilitĂ© de l’exĂ©cutif, la question est sans objet. Il peut continuer Ă  jouer avec le feu.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Laisser une réponse

*