-->

Dominique de Villepin soldat kamikaze

Écrit le 13 décembre 2011 par Jiceo

 Chirac a tué Giscard en mai 1981. De Villepin veut tuer Sarkozy en 2012. On ne grandit pas dans l’ombre du maître sans partager ses valeurs. En annonçant sa candidature à l’élection présidentielle, D. De Villepin prend le glaive des mains de Chirac,  et sonne la charge: « si je dois mourir, Sarkozy mourra avec moi ». Mais, en considération des embûches qu’il ne manquera pas de trouver sur son chemin et auxquelles il s’attend, gageons qu’il ne part pas au combat sans s’être assuré du parrainage de quelques centaines de maires socialistes. Sinon le flamboyant Dominique de Villepin disparaitra dans un feu de paille.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Un commentaire sur “Dominique de Villepin soldat kamikaze”

  1. La contre-stratégie de Sarko a parfaitement fonctionné. Sarkozy, en lançant les juges sur Villepin, visait clairement Chirac. Non seulement il montre que l’ancien président n’a plus les moyens de défendre même ses plus fidèles collaborateurs, mais Sarko savait que Villepin n’était pas un grognard fidèle comme Juppé. Il savait qu’il ne ferait pas un rempart de son corps à Jacquot et que si les juges lui mettaient la pression, il refuserait de jouer les boucs émissaires et finirait bien par mouiller son patron. C’est chose faite.

Laisser une réponse

*