Warning: Use of undefined constant ‘memory_limit’ - assumed '‘memory_limit’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d159555958/htdocs/printempschallans/wp-config.php on line 23

Warning: Use of undefined constant ’50M’ - assumed '’50M’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d159555958/htdocs/printempschallans/wp-config.php on line 23
Dans l'air du temps » Blog Archive » Après France-Irlande de footballEtre Français n’est pas une sinĂ©cure (contribution incidente au dĂ©bat sur l’identitĂ© nationale) -->

Après France-Irlande de football
Etre Français n’est pas une sinĂ©cure
(contribution incidente au dĂ©bat sur l’identitĂ© nationale)

Écrit le 20 novembre 2009 par Jiceo

• Ouf ! Les redresseurs de tort respirent. Ils se sont trouvĂ© un nouveau motif d’autoflagellation. Ils vont pourvoir reprendre le fouet dont les lanières pendaient lamentablement au bord du bureau. L’Ă©quipe de France de football est qualifiĂ©e pour la coupe du Monde 2010. Sans gloire, mais qualifiĂ©e. Eh bien non. Pas si simple entonnent en chĹ“ur les bons Français qui ont pris la tĂŞte d’une nouvelle croisade morale. Le destin a aidĂ© Thierry Henry lors de la passe dĂ©cisive puisque l’arbitre n’a rien vu. Cela n’a rien d’enthousiasmant mais c’est ainsi. Et les règles du football ne datent pas d’hier.

Cette fois c’est l’Ă©quipe de France qui bĂ©nĂ©ficie d’un coup de main du sort, mais combien de fois a-t-elle perdu un match sur une faute adverse que l’arbitre n’a pas vue? Il faudrait alors rejouer tous ces matches entachĂ©s par le doute, qu’ils concernent l’Ă©quipe nationale ou bien les clubs français lors de matches internationaux? Et tant qu’Ă  incarner la morale universelle allons jusqu’au bout. Il faut re-visionner tous les matches internationaux des fois qu’une faute non signalĂ©e ait pu troubler la lĂ©gitimitĂ© du rĂ©sultat final. Mais jusqu’Ă  quand faut-il remonter? Dix ans, vingt ans, trente ans…?

Une main sur le clavier, dans l’autre le fouet

Au lieu de vouloir changer l’histoire efforçons-nous de prĂ©parer l’avenir. Le seul sujet qui fait problème est sur la table de travail des instances internationales du football depuis des annĂ©es. C’est celui de l’arbitrage. Entre l’augmentation du nombre des arbitres (sur le terrain, derrière les buts) ou bien le recours Ă  la vidĂ©o plusieurs modalitĂ©s sont possibles, combinĂ©es ou non. Seule certitude: l’enrichissement de l’arbitrage devient un impĂ©ratif. Avec l’amĂ©lioration considĂ©rable du matĂ©riel vidĂ©o, la qualitĂ© des images, le nombre de camĂ©ras qui filment la mĂŞme scène sous des angles diffĂ©rents, les ralentis qu’on peut voir une fois, deux fois ou davantage, plus rien n’Ă©chappe au tĂ©lĂ©spectateur, qui bĂ©nĂ©ficie d’une quantitĂ© d’informations (de qualitĂ©) inaccessible Ă  l’arbitre.

Le football a tout Ă  gagner Ă  combler autant que faire se peut cet Ă©cart. Mais plutĂ´t que prĂ©parer l’avenir les Français privilĂ©gient leur rĂ´le fĂ©tiche : celui de redresseur de tort. Entre les condamnations du fautif (?!) qui tombent dru, parfois sur un mode humoristique mais pas toujours, l’appel Ă  rejouer le match, le rappel compulsif du niveau moyen de l’Ă©quipe, la dĂ©testation du sĂ©lectionneur national, les donneurs de leçon sont Ă  leur affaire. Une main sur le clavier; dans l’autre le fouet; et puis surtout la peau du dos Ă  nu. Le scĂ©nario est immuable. Simple, mais efficace. Car très vite l’angoisse du manque s’attĂ©nue faisant place Ă  la montĂ©e de cette douce quiĂ©tude qui s’Ă©panouit en jouissance Ă  l’Ă©closion des stries sanguinolentes. AssurĂ©ment ce n’est pas une sinĂ©cure d’ĂŞtre Français. L’identitĂ© nationale ça se mĂ©rite. Incarner la conscience morale du monde est un sacerdoce; masochiste.

– Le lendemain de la publication de cette note, un internaute Ă  la mĂ©moire affutĂ©e a mis en ligne cette vidĂ©o. Simple illustration du propos ci-dessus.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Laisser une réponse

*