Warning: Use of undefined constant ‘memory_limit’ - assumed '‘memory_limit’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d159555958/htdocs/printempschallans/wp-config.php on line 23

Warning: Use of undefined constant ’50M’ - assumed '’50M’' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/29/d159555958/htdocs/printempschallans/wp-config.php on line 23
Dans l'air du temps » Blog Archive » « Ecrire une nouvelle page » : LeMonde.fr caviarde ses archives -->

« Ecrire une nouvelle page » : LeMonde.fr caviarde ses archives

Écrit le 16 décembre 2010 par Jiceo

• D’autres abonnĂ©s du Monde.fr ont-ils observĂ© de discrets caviardages d’anciens commentaires sur leur page personnelle ? Quelle est l’ampleur du caviardage sur LeMonde.fr? Telle est la question que pose ce billet. Non que mes commentaires auraient la facultĂ© de changer le monde. Je suis sans illusion sur ce sujet-lĂ , aussi; ce qui justement renforce le bien fondĂ© de ma question. Quelle est la motivation de la suppression de commentaires qui ne reprĂ©sentent de danger pour personne? S’agit-il de donner du monde (du Monde?) une image de perfection achevĂ©e, et pour ce faire blanchir son histoire? Je m’Ă©tonne simplement de mĂ©thodes que je pensais dignes de La Pravda de la grande Ă©poque, et donc ipso facto, indignes du Monde.fr, qui (selon une lĂ©gende tenace?) serait « le journal de rĂ©fĂ©rence » en France.

C’est la lecture ce jour sur LeMonde.fr de cet article « Eric Fottorino rĂ©voquĂ© de la prĂ©sidence du directoire du groupe Le Monde  » qui a dĂ©clenchĂ© ma curiositĂ©. J’ai recherchĂ© sur ma page personnelle le commentaire en rĂ©action Ă  l’Ă©ditorial du 3 novembre 2010, signĂ© du mĂŞme Eric Fottorino; pour tenter de comprendre le chemin parcouru en un mois. Or, je viens de dĂ©couvrir que ce commentaire a disparu.

Eric Fottorino, le 3 novembre 2010, avait titrĂ© l’Ă©ditorial du Monde: « Ecrire une nouvelle page« . Il dĂ©butait ainsi:

« Un nouvel Ă©lan. La poursuite d’une aventure Ă©ditoriale commencĂ©e en 1944 et qui se poursuivra sous les auspices d’une pĂ©rennitĂ© Ă©conomique assurĂ©e : ce sont les premiers mots qui s’imposent pour saluer la recapitalisation rĂ©ussie de notre maison.

Mardi 2 novembre, MM. Pierre BergĂ©, Xavier Niel et Matthieu Pigasse sont officiellement devenus actionnaires majoritaires du Groupe Le Monde Ă  travers la structure dite « Le Monde Libre », qu’ils contrĂ´lent Ă  100%… »

Au cĹ“ur de son exposĂ©, il en arrive au point d’inflexion:

« Les carences de la gestion passĂ©e ne sauraient Ă  elles seules expliquer les dĂ©faillances de l’entreprise Le Monde. PrĂ©cisĂ©ment parce qu’il ne s’agit pas d’une entreprise comme les autres, mais d’un jour­nal, et pas n’importe quel journal : celui qui prĂ©tend devenir la rĂ©fĂ©rence, alliage de compĂ©tence et d’indĂ©pendance Ă©ditoriale. »

Point d’inflexion Ă  partir duquel il s’agit de repartir du bon pied. Le paragraphe suivant dĂ©bute en Ă©cho:

« Encore faut-il s’entendre sur le sens donnĂ© Ă  l’indĂ©pendance. Journalistes, tenus Ă  la rigueur et Ă  la distance, nous ne sommes pas Ă  l’abri de nos propres prĂ©jugĂ©s, de nos prĂ©fĂ©rences politiques ou idĂ©ologiques. »

Ce qui à mes oreilles résonnait comme un truisme était illustré sans ambages un peu plus loin:

« Que de leçons donnĂ©es ! Que de personnalitĂ©s injustement malmenĂ©es, semoncĂ©es voire jugĂ©es dans nos colonnes ! L’erreur fut souvent de prendre nos excès pour l’expression de l’indĂ©pendance, quand ils n’Ă©taient qu’insignifiance. »

Et c’est cette phrase-lĂ  qui dĂ©butait mon commentaire; citation suivie d’une attente: « Puisse ce retour sur soi tenir les promesses qu’il recèle. » Ce sont ces quelques lignes qui ont disparu. Bigre! Si Le Monde a peur mĂŞme de ses lecteurs, il est vraiment très mal en point.

L’invitation d’Eric Fottorino Ă  Ă©crire une nouvelle page a fait long feu.



Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Laisser une réponse

*