Anne Hidalgo, bonjour tristesse

Écrit le 12 janvier 2017 par Jiceo

« La maire PS de Paris Anne Hidalgo a dénoncé jeudi, dans un entretien au Monde (12/01/2017), « l’immense gâchis du quinquennat qui se termine » dont elle rend responsables à la fois François Hollande, Emmanuel Macron et Manuel Valls.

Anne Hidalgo, quelle tristesse! Serait-elle immortelle cette culture infantile sur laquelle le PS s’est construit? A croire que le double héritage Lire la suite de l’article »

Jacques Attali en Stroumpf grincheux
E. Macron ébranle la statue du commandeur

Écrit le 26 novembre 2016 par Jiceo

  « Macron la stratégie du météore » : un reportage diffusé par France 3 le 21 novembre 2016. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, traité de manière plutôt sobre ce qui dans mon esprit est synonyme de qualité. Chacun se sera fait une opinion à l’aune de ses propres références. Je souhaite juste mettre en lumière ce numéro de comique que le montage nous a offert, de comique triste : l’interview de Jacques Attali.

  Il faut voir l’aigreur d’un Jacques Attali au moment de commenter l’entreprise politique d’Emmanuel Macron, l’aigreur qui transpire de son expression faciale, la voir plutôt que l’entendre car elle est en décalage avec le propos qui présente l’apparence formelle de la pensée distanciée.  Lire la suite de l’article »

A propos cette fois du mariage gay
France, terre bénie des ratiocineurs

Écrit le 17 avril 2013 par Jiceo

Et on remet le couvert, cette fois à propos du mariage gay. Ah, France terre bénie des ratiocineurs. Qu’est-ce qu’on y aime ergoter sans fin ! Qu’est-ce qu’on y aime s’invectiver ! Qu’est-ce qu’on y aime s’enfermer dans des postures irréconciliables. Qu’est-ce qu’on y adore se déchirer sur ce qui nous sépare (si peu) en faisant fi de tout ce qui nous rassemble (presque tout). Deux siècles de psychodrames ne nous ont pas lassé, ne nous ont pas assagi. Chaque fois la même régression collective; comme l’atteste ce changement de dénomination du projet de loi autorisant le mariage homosexuel, soudain transformé en « mariage pour tous », par jésuitisme pour tenter d’amener à résipiscence les jansénistes d’apparat. Lire la suite de l’article »

L’échec du référendum alsacien, indice de la veulerie ordinaire

Écrit le 9 avril 2013 par Jiceo

A ce train-là, la France va encore dégringoler quelques marches avant de découvrir horrifiée que le fond est proche. Voilà donc qu’une proposition pourtant bénigne, celle de condenser la vie politique d’Alsace dans une entité unifiée en fusionnant Conseil régional et Conseils généraux, voilà que cette proposition de simplifier et clarifier la vie politique a laissé indifférents les citoyens alsaciens. Ils ont répondu « non » à 55% dans le Haut-Rhin mais sur une participation de 37%; « oui » à 67% dans le Bas-Rhin mais sur une participation de 35%, soit 22,9% des inscrits! Les conditions requises (50% des suffrages dans chaque département représentant au moins 25% des inscrits) ne sont pas remplies. Les Alsaciens ont dit « non » à l’Alsace. Avaient-ils au moins de bonnes raisons? Lire la suite de l’article »

« Ceux qui ne sont pas écologistes aujourd’hui sont des fainéants intellectuels »

Écrit le 3 décembre 2012 par Jiceo

• « Ceux qui ne sont pas écologistes aujourd’hui sont des fainéants intellectuels. » La sentence est extraite d’un article de Raphaëlle Besse Desmoulières sur son blog du Monde: « L’offensive de Mélenchon sur l’écologie » (01/12/12). L’oracle a donc parlé: « Ceux qui ne sont pas écologistes aujourd’hui sont des fainéants intellectuels. » Certes, certes, mais on voit surtout à la lecture des justifications de cette sentence mélenchonesque qu’il n’est de plus zélé prosélyte qu’un nouveau converti. Lire la suite de l’article »

Surprise, surprise ! Nathalie Arthaud agrégée d’économie et de gestion !

Écrit le 15 avril 2012 par Jiceo

J’ai failli tomber de cheval (de ma chaise) ce matin-là (2 avril 2012) à la deuxième phrase de Jean-Jacques Bourdin interviewant Nathalie Arthaud sur BFM-TV : «Vous êtes candidate à la présidentielle pour Lutte ouvrière Nathalie Arthaud. Vous êtes agrégée d’économie et de gestion…» What ? Pas possible ? J’ignorais presque tout de Nathalie Arthaud jusqu’à cet instant-là, hormis son statut de novice, épigone désignée de la mère catéchèse Arlette ; celle-là même dont les rodomontades hargneuses se sont momifiées en un sketch dérisoire avant de se dissiper dans le bruit de fond du monde. Je la savais enseignante Nathalie Arthaud mais agrégée d’économie et de gestion ! Saperlipopette ! Ai-je bien entendu ? Non seulement agrégée d’économie mais encore de gestion. Lire la suite de l’article »

Gérald Dahan viré de Rire et Chansons
Ne faisons pas d’un imposteur un martyr

Écrit le 24 février 2012 par Jiceo

«Gérald Dahan viré de Rire et Chansons après son canular», titre leParisien.fr du 22 février 2012. Et de préciser: «Spécialiste des canulars politiques, Gérald Dahan s’était cette fois attaqué à Nicolas Dupont-Aignan en se faisant passer pour Eric Cantona. Et le candidat de Debout le République est tombé dans le piège: « Si Sarkozy est réélu, ça finira dans le sang. Après, ça finira dans la rue. Tu vois le pays supporter encore Sarkozy cinq ans? demande-t-il au faux Eric Cantona (…) François Hollande, c’est un mec bien au fond. Le pansement Hollande est bien mieux que le pansement Sarkozy »».

Et l’auteur de l’article poursuit: «L’humoriste, qui assure qu’on lui avait donné carte blanche..». Aïe, aïe, aïe. Voilà du journalisme Lire la suite de l’article »

Election présidentielle : 500 signatures pour une candidature
L’anonymat des parrainages, voilà le danger

Écrit le 6 février 2012 par Jiceo

Que Marine Le Pen éprouve de sérieuses difficultés à réunir les 500 parrainages pour valider sa candidature à l’élection présidentielle est une bonne chose. Entendons-nous bien, c’est une bonne chose pour la démocratie. Il est assez piquant d’ailleurs d’entendre les intéressés (Marine Le Pen n’est pas seule dans la posture de victime de la démocratie) se réclamer de la démocratie pour revendiquer la modification des règles du jeu; par exemple en rendant les parrainages anonymes. Récrimination de circonstance puisque pendant des décennies cela semblait aller de soi, y compris pour le Front National. Quant au fond, c’est par des procédures de ce genre -le parrainage rendu public- que la démocratie atteste sa nature, manifeste sa vivacité; précisément parce qu’ainsi elle se protège elle-même et ce faisant son œuvre, des dangers qui lui sont consubstantiels. Lire la suite de l’article »

– Et donc, que proposez vous ?
– Libérer les énergies et les talents

Écrit le 2 février 2012 par Jiceo

«Et donc, que proposez vous?» me demande un lecteur de l’article publié hier 1er février: Des enseignants subjugués par… le miroir aux alouettes de Jean-Luc Mélenchon. Il a raison, même si une lecture attentive suggère fortement les limites du jeu de rôle qui se joue dans l’Éducation nationale depuis des lustres et qui a institutionnalisé en comportement exclusif l’attente infondée de solutions universelles qui tomberaient prêtes à consommer du ministère. Infondée parce qu’il n’y a jamais de solution aux problèmes des hommes. Il n’y a que des réponses (toujours provisoires) adaptées au lieu et au temps. Il n’existe pas de réponse universelle intemporelle aux situations vécues ici et là.

1°- État des lieux

Passé un certain seuil de développement, un mouvement, quel qu’il soit, s’institutionnalise. Dans ce cours il a tendance à «oublier» la motivation originelle qui l’a fait naître. A l’objectif initial, perdu de vue dans le mouvement même de sa réalisation, se substitue peu à peu un objectif second, implicite: la survie de l’institution en tant que telle pour elle-même. C’est pourquoi (par exemple) l’avantage comparatif de la démocratie Lire la suite de l’article »

Des enseignants subjugués par…
Le miroir aux alouettes de Jean-Luc Mélenchon

Écrit le 1 février 2012 par Jiceo

 «A Paris, Mélenchon charme les profs et les parents» titrait sur son blog Raphaëlle Besse Desmoulière, le 31 janvier 2012. «Avant la journée nationale de manifestations et de grève des professeurs contre la politique du gouvernement, prévue mardi, Jean-Luc Mélenchon avait décidé de soigner les enseignants. Lundi soir, dans un théâtre parisien, il a présenté « ses vœux et ses propositions à la communauté éducative ».» Un compte-rendu dont le détail est plutôt révélateur -et assez saisissant de ce point de vue- du vide intellectuel dans lequel pédale Jean-Luc Mélenchon pour séduire les nostalgiques d’un monde idéal qui n’a jamais existé.

Si l’auteure du blog précise que le candidat Mélenchon a présenté «ses vœux et ses propositions», elle entoure le package de sages guillemets; avec raison et après avoir pris la précaution de signaler qu’il avait décidé de «soigner les enseignants», manière commode pour lui de soigner sa propre image; et en outre après avoir titré «Mélenchon charme les profs et les parents», ce qui semble être la seule ambition de ce raout électoral. Puisque à lire le compte-rendu Lire la suite de l’article »

« Articles précédents